CarbonThink, Premiers résultats carbone Grandes Cultures

✔️ Premiers résultats du test de la méthodo Grandes Cultures du Label Bas Carbone

Mardi 11 mai 2021, les 5 partenaires CarbonThink sont présents pour présenter à la communauté agricole régionale et au-delà (70 participants réunis en webinaire) les dernières avancées du projet soutenu par la Région Grand Est.

Perspectives de gain Carbone – des résultats inédits sur 10 fermes du Grand Est

La méthodologie d’évaluation Grandes Cultures du Label Bas Carbone délivre ses premiers résultats.

Dix fermes sont passées au crible du diagnostic et de la simulation Carbone.

Selon Edouard Lanckriet d’Agrosolutions, pilote de cette action CarbonThink, ces chiffres sont des fourchettes basses, car les perspectives de gain mesurées reposent sur la mise en place réaliste, voire prudente, de nouvelles pratiques, sans chercher « à cracher du carbone » pour les dix agriculteurs beta-testeurs.

 

 

Au-delà des chiffres, retenons que chaque ferme affiche des résultats différents selon sa stratégie et son contexte, que certains leviers peuvent s’opposer (fertilisation azotée et stockage dans le sol), que des fourchettes hautes sont en train d’être calculées et que l’évaluation est un prérequis pour mesurer le potentiel d’une ferme.

Les 70 participants ne sont pas avares de questions et remarques :

  • Quelle rentabilité si l’exploitation agricole passe de 5 à 10 ans de projet Carbone ?
  • Déstocker du carbone même à bilan global positif est-il durable question fertilité des sols ?
  • Faut-il laisser les agriculteurs libres de choisir leurs pratiques ou les orienter vers les plus performantes ?
  • Et si demain la méthode change, mes crédits Carbone sont-ils recalculés ?
  • Comment lier pratiques Bas-Carbone et filières locales ?

L’évaluation CarbonThink ne s’arrête pas au potentiel de gain technique mais s’étend aussi au coût des pratiques : de 8 à 78 €/ha sur les 5 fermes considérées. Pour s’amortir, le crédit Carbone doit être valorisé entre 20 et 150 €/T CO2e. Autant dire que le modèle économique n’est pas simple à trouver, et qu’il faudra sûrement mobiliser des financements multiples (crédits Carbone, primes filières, subventions publiques) pour assurer la transition de l’agriculture vers le Bas-Carbone.

Prochaines étapes pour CarbonThink, affiner les simulations* techniques et économiques, construire le modèle de rémunération et engager en Grand Est 100 fermes de grandes cultures dans des plans d’actions Carbone, de l’évaluation au financement.

* comptant également sur l’étude de réceptivité INRAE à destination des agriculteurs qui leur permettra de partager leurs ambitions Carbone

 

✔️ Lancement de l’étude de réceptivité

Le webinaire du 11 mai 2021 est également l’occasion pour l’INRAE de présenter la vaste « étude de réceptivité » dont le lancement est imminent pour CarbonThink. Objectif, interroger les agriculteurs du Grand Est sur leur projet Carbone idéal, afin que le contrat Carbone qui leur sera proposé demain colle au plus près à leurs attentes.

Une grande étude à destination des agriculteurs pour identifier le contrat Carbone idéal

Pour évaluer le niveau d’adhésion des agriculteurs de la région Grand Est au sujet du Carbone (pratiques agricoles, mode de rémunération, besoin en accompagnement, etc), l’étude INRAE – grâce au travail d’Adrien Corneille – s’appuie sur une méthode d’enquête simple et rigoureuse, le « Choice Experiment ». Cette étude vise à tester une série de contrats hypothétiques et à identifier les clauses préférées, et celles moins préférées, du point de vue des agriculteurs.

Cette étude se déroule principalement en deux étapes : (1) une enquête qualitative qui permet d’identifier les clauses les plus importantes du contrat qui influencent le choix d’adhésion de l’agriculteur au projet, et  (2) une enquête quantitative qui définit et soumet une série de contrats hypothétiques pour mieux connaître les déterminants majeurs de l’adhésion des agriculteurs.

Liste des clauses préférées et manquantes

 

 

En recueillant les avis des participants au webinaire (cf. figure ci-contre), les clauses qui semblent pour le moment les plus importantes pour la définition du contrat lié au projet CarbonThink ont été identifiées : durée d’engagement, date de paiement, type de vérification… sont des aspects (clauses) essentiels dans le processus d’adhésion de l’agriculteur.

Ce moment de consultation est aussi l’occasion de faire apparaitre des clauses potentiellement manquantes tels que le partage public des données de la ferme, l’attachement à un projet collectif rassemblant plusieurs fermes, l’intégration plus élargie à une démarche agroécologique, la transparence sur l’identification des acheteurs des crédits carbone. Prochaine étape, lier les clauses pré-identifiées à une revue exhaustive de la littérature scientifique pour mieux appuyer la sélection des critères du contrat qui semblent les plus importants.

Le succès de l’étude repose sur la participation massive des agriculteurs du Grand Est

Une chose est certaine, la lutte contre le changement climatique est l’affaire de tous. Chaque agriculteur ou agricultrice doit se sentir concerné, tout comme l’ensemble des entreprises et individus de notre territoire. Et si les fermes abordent aujourd’hui la question du carbone de manière volontaire, combien de temps faudra-t-il pour que le « Bas-Carbone » devienne obligatoire ? Difficile à dire… En attendant, il est de l’intérêt de chaque agriculteur de s’emparer du sujet, de faire entendre sa voix. Cette étude est le moment de le faire.

Chaque organisation agricole régionale est donc invitée à relayer massivement cette étude (scientifique) auprès de son réseau d’agriculteurs : grandes cultures dès ce mois de juin (avant la moisson), puis élevage et viticulture (après la vendange) à partir de septembre. Un pas de plus pour avancer sur la route de la rémunération Carbone pour les agriculteurs, éleveurs et viticulteurs du Grand Est.

Les organisations agricoles, volontaires pour promouvoir au travers cette étude les spécificités de leurs agriculteurs, ou souhaitant tout simplement en savoir plus, peuvent se manifester sans tarder auprès de CarbonThink etienne.lapierre@terrasolis.fr

👉 Télécharger les supports de présentation :

📹 Accéder au replay de l’événement :

 

📧 Plus d’informations : contact@terrasolis.fr